03 mars 2011

Il a eu chaud au cul (encore une fois...)

Samedi dernier après midi, je dormais tranquilement avec le chat. Ma copine était parti chez sa mère.

15h10, l'interphone de chez moi sonne et au passage me réveille. La tête dans le cul, je me lève péniblement et je décroche. J'entend des gens parler mais personne ne me répond. Une odeur de fumé de fumé dans le couloir. Très fréquente le samedi après midi car souvent les gens de mon immeuble font à manger l'après midi pour le soir. Ca resonne à l'interphone... Un poil énervé je retourne décrocher. Une voix de femme me répond enfin.

_ Il y a le feu dans l'immeuble, il faut sortir !!!

_ Hein?

_ Il faut sortir maintenant !!!

_ Quoi?

Je raccroche dubitatif...

Je fais un tour tranquilement vers mon salon et la, de la fumé qui sort... De l'appart d'à coté.

Je me précipite vers mon balcon, j'ouvre la baie vitrée et la je prend une bonne bouffé d'air frais euh de fumé bien noir qui s'engouffre dans mon appartement...

Je regarde à coté, juste la fenetre à coté de la mienne et je vois des flammes en sortir. Elles devaient atteindre les 3m car elles commencaient à lecher le toit.

J'enlève la bache de la caisse de mon chat, je rentre dans le salon, je referme bien ma baie vitrée, je cours vers le chat qui loi, était retourné se coucher tranquilement. Je l'attrape, le met devant sa caisse et... Il se barre et se met sous le canapé. Je l'attrape par la queue et je le refous devant sa caisse et la il y rentre tranquilement et se remet à dormir. J'attrape 2/3 vetements que j'enfile, mon téléphone et direction la porte d'entré. La porte a coté de la mienne d'ou viens l'incendie à disparu sous la fumé... Meme avec la lumière du couloir j'y vois rien du tout. Je descend les 2 étages et j'arrive devant l'immeuble et tous les gens étaient dehors.

 

On a attendu les pompiers, 3 camions en tout. 45 minutes pour éteindre le feu. La personne chez qui le feu s'est déclanché est arrivé près d'1h30 apres le début. Vers 17h je suis monté dans l'immeuble avec les pompiers pour voir si je n'avais pas eu de dégats. Sur le palier, les murs étaient noir et l'odeur attroce. J'ai pu voir les dégats chez la personne. Elle n'a plu d'appartement. Toutes les pièces ont été touché ou presque une chambre collé a mon appart à partiellement pris feu ce qui, a sauvé mon appart. Aucun dégats dans le miens. Je pensais à cette femme qui a tout perdu. D'ailleur c'est fou comme la peur nous rend éguiste sur le moment et comme la vue de nos biens intactes nous rendent notre pensée collective pour les autres.

 

Voila un samedi après midi bien rempli, il faut s'habillé, comme ci de rien n'était pour sortir le soir.

Posté par mathieu91390 à 09:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Il a eu chaud au cul (encore une fois...)

    T'avais fait quoi la veille pour être encore au pieu a 15h10 ?

    bon c'est pas encore cette fois que je serais débarrassé de toi lol

    Posté par Domino, 06 mars 2011 à 20:07 | | Répondre
  • heureuse que tu sois tjs parmi nous!

    Posté par engiecat, 07 mars 2011 à 14:00 | | Répondre
Nouveau commentaire