Journal d'un égoiste romantique

31 octobre 2011

L'IRéL

je suis parti quelques jours en vacances. Fini la réalité, les dépenses imprévues pour ma voiture, les impôts... Bref, me couper du monde réel quelques temps.

 

Un soir en zappant à la télévision une nuit, je suis tombé sur une émission qui parlait du phénomène des "realdolls", des poupées grandeur réel et surtout plus vraies que nature. je n'ai pas pu m'empecher de regarder cette émission jusqu'au bout.

 

Le plus intrigant ce sont les réactions des gens. Les pocesseurs des ces poupées explique que vu leurs difficultées sociales et d'intégration dans ce monde, ils se créent le leur, leur monde virtuel à eux. Ils ont leur femme parfaites avec eux et se construisent leur petit monde.

Je ne rapporterais pas ici leur explications sur leurs rapports sexuelles avec leur poupées... Déjà que se farcir du latex c'est pas terrible mais imaginer se faire sucer par un gros tas de latex ressemblant à Pamela Anderson époque Picasso... 

 

Mais pour le reste en y réfléchissant bien, je trouve l'idée assez absurde voir complètement stupide (je parle ici de se créer un univers et non pas des rapports sexuels bien entendu). Pourquoi les gens font cela? Leur vie n'est pas assez à leur goût? leur vie est si pourri que ca pour finir avec leur bite dans du latex? (désolé pour celle la il fallait que je la fasse)

 

D'autre catégories personnes font cela aussi: Le gens qui lisent des livres, ils font pareil, ils sont assis, la tete ailleurs, plongé dans leur livre à vivre des aventures, à voir des mondes extraordinaires, rencontrer des gens et des personnages complexes et intrigant. Les gens qui regarde la télévision aussi, planté devant comme des glands, a regarder des films d'aventures, d'espionnage, Question pour un champion (rayer la mention inutile).

 

Tout cela pour dire que je ne comprend pas ses gens qui fuient la réalité... 

Sur ce, je vais écraser ma cigarette, finir d'un seul trait mon verre de Jameson, vérifier le chargeur de mon Berreta 92 et rejoindre Olga. Oui une jeune prostitué d'origine Russe qui est recherchée par la mafia moscovite car elle détiendrait des informations sur le gouvernement. Je dois lui faire traverser la manche pour rejoindre des amis à moi du MI6... 

 

L'imaginaire n'est pas un refuge, mais une extension de la réalité.

 

Posté par mathieu91390 à 15:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]


25 octobre 2011

La fin du voyage...

Une page s'est tournée vendredi soir. Mon préavis a pris fin. J'ai dis au revoir aux collègues, balancer mon badget à la figure de cette hotesse d'accueil méprisable qui a dur deja travaillé pour Toutankhamon... Bref la fin d'une histoire, d'une partie de la vie... 3 ans et demi.

A l'époque (donc y'a 3 ans et demi) j'avais deja changé de boulot pour que ma vie de couple s'améliore... Quand on voit le résultat on se demande pourquoi j'ai fais tout cas... 

 

Un truc va particulièrement me manquer... c'est de ne plus prendre le RER pour aller travailler. Toutes ces rencontre fortuites, de passages, de sourires, de larmes, de dégouts, de fantasmes... Un vrai train de vie.

Je ne verrai plus ces filles qui hurlent au téléphone en racontant qu'elles se sont faites sauté tout le week end par un blaireau qui s'est barré le dimanche matin, je ne verrai plus ces buzinessman aussi bien habillés que Bozo le clown avec leur pantalon qui arrive au dessus de leurs chevilles montrant leurs magnifiques chaussettes blanches, je ne verrai plus cette fille habillé en motarde dans le T2 qui mange ses crottes de nez et en colle quelques uns sur les barres pour se tenir, je ne verrai plu cette petite fille qui harcèle son petit frere qui mange une sucette qui rend la langue bleue pour voir si effectivement sa bouche est bleue, je ne verrai plus cette fille sur le quai le vendredi qui croit qu'un collant noir est un pantalon... Toutes ces petites choses qui donne un peu de baume au coeur chaques jours.

 

Tous ces jours passés, le sont vraiment à partir d'aujourd'hui.

Posté par mathieu91390 à 00:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 octobre 2011

J'ai vu un fantôme...

D'habitude j'arrive à prévoirs à l'avance quand certaines choses arrive, pas ce soir... Je suis allé dans un magasin ce soir pour me prendre le coffret dvd de la saison 2 de la série "Mad men", histoire de passé une soirée tranquile. Je sors du magasin et la je sais pas pourquoi je me suis arrêté net, d'un coup. Comme si la foudre m'avait frappé. Et en effet, j'ai levé les yeux et la... Mon ex qui passe en voiture... 

 

Elle ne m'a pas vu (enfin je crois), qu'estce que j'ai fait me direz vous? Nan pas ça? Ni ça? Perdu... Je suis parti limite en courant... Pour pas la croisé de vie à vie... Je me suis mis sur le coté du magasin en attendant qu'elle se gare et qu'elle rentre dans le magasin d'ou je sortais... Au bout de 2 min j'ai reppris mon chemin vers ma voiture et je suis parti en regardant le magasin voir si je l'apperçevais... 

 

Je sais c'est vraiment pathétique... Je ne sais toujours pas ce que je ferais si je tombais nez à nez avec elle... Ca fait une heure que je tremble comme une feuille à l'autonne... A chaque fois que je l'appercois, j'ai l'impression que mon monde s'écroule d'un coup... Comme si j'avais batti un immeuble sur un simple chateau de carte... Mon ex et la carte mal mise dans le chateau, l'échasse cassé que j'utilise pour marcher... 

 

Et oui la foudre n'est pas tombé bien loin... 

Posté par mathieu91390 à 20:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 septembre 2011

Un amour inconditionnel dure... 2 minutes...

Lors de mes vacances d'été avec mon frère, celui ci me fit une remarque. Cela fait 2 ans maintenant qu'il est avec sa petite amie, mais lors des vacances, surtout au bord de la mer, les tentations sont grande: "Moi de toute façon je tombe amoureux toutes les deux minutes quand je vois des femmes dans la rue". Phrase anodine qui se matin meme dans le RER pris tout son sens.

 

Elle était plutot petite, les cheveux mi long ondulés, un visage fin avec de jolies lèvres rose pailletées, comme les filles dans les publicitées dans le métro. On aurait dit des petits bonbons acidulés, j'aurais aimé les sucer et les croquer pour savoir si il en sortirai un sirop à la fraise. Son corps svelte était orné d'un petit décolté avec des bords en dentelle blanche qui faisait ton sur ton avec sa peau. je faisais mine de rien en la regardant. Je sais qu'elle ma vu lorsque qu'elle ma sourie. Elle était d'une beauté glaciale, qui m'a bien refroidi lorsqu'au téléphone avec une amie à elle, elle parla de son enfant déposé très tot ce matin. Tout espoir avait fondu comme neige entre mes cuisses... 

Dans ce train bondé, j'ai vu qu'elle se sentait pas très bien, se tenait le ventre, peut etre pensé elle a moi? Peut etre s'imaginait-elle que je sois dans son bas ventre? Il n'en était rien juste un petit mal être. Elle me demanda d'une voie douce si elle pouvait prendre ma place deux minutes. J'ai mis quelques secondes à réagir, j'aurais t'en voulu qu'elle se pose sur mes genoux et qu'elle me laisse lui caresser les cheveux, les joues ou sa toute petite poitrine, en quelques minutes j'etais sous son charme, amoureux... 

 

Vous trouvez que cela fait un peu cliché de roman n'est-ce pas? Je ne sais pas mais ce que je peux dire c'est que c'est une bibliothèque qui nous a séparé... 

Posté par mathieu91390 à 00:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 septembre 2011

Pardon mon père mais j'ai péché...

Bonjour mon père. Je viens à confesse pour expier mes fautes. Le monde autour de moi s'écroule, mes parents divorces, ma cousine divorce, je suis de nouveau avec ma dernière petite amie... Le problème est le faite que... Cela ne me fait rien du tout. Je ressens toujours rien. Mais vous ne comprenez pas mon père, c'est comme si une guerre déchirais les hommes et que Dieu s'en moque et préfère jouer aux "Angry Birds" avec son Ipad 2 ... Le monde s'écroule mon père ne voyez vous pas? J'ai toujours mon problème avec les filles. Quand elles ne me regardent meme pas, ne me parlent pas ou ne se retournent pas sur moi, je les insultes de tous les noms... Et quand elles sortent avec moi? Je fais tout pour qu'elles se cassent et me laisse tranquile.... Je ne sais plus quoi faire... 

Et moi dans cette débacle? J'ai démissionner de mon boulot et j'en ai retrouvé un en moins de 15 jours... Je change de vie tout les ans en faite... 

 

oui mon père j'essayerai de venir plus souvent... Je vous le promet... Ne dites rien à Marie... 

Posté par mathieu91390 à 17:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 juin 2011

A la recherche de "moi" ...

Je suis assis sur mon balcon, un verre de Tullamore Dew dans une main et une clope dans l'autre. Je regarde le soleil se coucher dans ce ciel grisâtre avec mes lunettes de soleil. J'ai rompu avec ma petite amie... C'est la 3ème que je sors de ma vie ainsi...

 

Je n'arrive plu vraiment à savoir qui je suis. Je ne sais même plu que j'étais. Je contemple mon échec. Ma vie sentimentale est un champs de ruine, ma vie familiale aussi, je ne parle plu à ma mère depuis le mois de Février, mon père ma raconté qu'il avait pensé en finir. Quand je lui ai montré mon poignet droit, il est devenu tout blanc. Je pense qu'il a compris tout ce qu'il pouvait perdre, ca l'a refroidi... Enfin j'espere. Mon frangin est sur sa lune, il redescend sur Terre de temps en temps pour faire la moral sur des évenements qui ont plus de 2 ans maintenant.

Je ne sais pas si je suis un gros con qui essaye de se faire passé pour un gentil ou bien un vrai gentil qui se donne un peu de consistance en essayant de jouer le méchant... 

 

Il est bientôt 22h. Je rentre chez moi car mon téléphone vient de sonner. C'est l'infirmière qui m'envoi un message pour savoir ce que je fais. Je lui explique que je discutais avec mon chat sur la relativité d'Einstein... Ah oui je vous ai pas raconté. D'ou sort l'infirmière? Une fille qui ma rajouté par erreur sur Facebook. Elle s'est trompé de Mathieu... acte aussi anodin que virtuel. Elle est gentille douce, me pose pleins de questions sur ma vie... Elle rentre sur Paris la semaine prochaine. 

 

Je vais enfin rencontrer quelqu'un de compétant pour me passer le fameux pyjama trop grand qu'on attache dans le dos... 

Posté par mathieu91390 à 21:21 - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 mars 2011

Une mousse, des lames, un passé...

J'ai jamais vraiment exprimé le besoin et l'envie de parler de moi. Enfin ce qui a fait que je suis moi.

J'ai toujours vécu dans la banlieue parisienne, dans une résidence HLM chaleureuse, conviviale. La seule violence venait des parties de jeux vidéo que l'on organisait chez les uns les autres.

 

Mes parents ont toujours été un modèle de stabilité, de vrai couple amoureux, s'occupant toujours de nous, de nos besoins, de nos envies... Depuis 2 ans, on s'apperçoit que sous ce bel aspect idylique, il y a 20 ans de mensonges, cachoteries et autres tromperies... En faites nos parents sont comme les autres parents sauf que c'est le départ des enfants qui a causé la destruction du peu de famille que nous avions.

A chaque fois qu'un de nos amis nous expliquait que ses parents divorçaient, on ne comprennait pas vraiment pourquoi notre amis se sentait mal... Dans ce genre de situation, on ne sait pas quoi faire. On pense toujours a des scénarios, on imagine nos réactions. Et sur le faite, on fait jamais ce qu'on a imaginé. On se laisse porter par la vague, celle qui nous mènera au bord de la falaise...

 

Dernier épisode de ce scandale absolu, mon père... Depuis l'age de 17 ans porte la moustache. La semaine dernière, il s'est levé un matin et à tout rasé... Petite chose banale dite vous... J'en suis pas sur... Comme si il voulait effacer toutes ces années avec de la mousse et une lame...

 

Je n'arrive plu à etre en couple... A fonder quelque chose de durable... A avoir de vrais sentiments amoureux... Tout ca m'est interdit.

Peut etre qu'au fond de moi j'ai peur de devenir comme mes parents. Mon ex voulait que je sois toujours rasé de près... Des qu'elle ma quité, je me suis laissé poussé la barbe... Comme quoi de simples choses peuvent révéler d'autres choses...

 

J'ai plus un rond mais je vais aller me consoler dans les magasins ce week end... J'ai vu des chemises sympa chez The Kooples. Etonnant pour un homme qui reve d'une chose... Etre seul... Mais pas par choix...

Posté par mathieu91390 à 16:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 mars 2011

Il a eu chaud au cul (encore une fois...)

Samedi dernier après midi, je dormais tranquilement avec le chat. Ma copine était parti chez sa mère.

15h10, l'interphone de chez moi sonne et au passage me réveille. La tête dans le cul, je me lève péniblement et je décroche. J'entend des gens parler mais personne ne me répond. Une odeur de fumé de fumé dans le couloir. Très fréquente le samedi après midi car souvent les gens de mon immeuble font à manger l'après midi pour le soir. Ca resonne à l'interphone... Un poil énervé je retourne décrocher. Une voix de femme me répond enfin.

_ Il y a le feu dans l'immeuble, il faut sortir !!!

_ Hein?

_ Il faut sortir maintenant !!!

_ Quoi?

Je raccroche dubitatif...

Je fais un tour tranquilement vers mon salon et la, de la fumé qui sort... De l'appart d'à coté.

Je me précipite vers mon balcon, j'ouvre la baie vitrée et la je prend une bonne bouffé d'air frais euh de fumé bien noir qui s'engouffre dans mon appartement...

Je regarde à coté, juste la fenetre à coté de la mienne et je vois des flammes en sortir. Elles devaient atteindre les 3m car elles commencaient à lecher le toit.

J'enlève la bache de la caisse de mon chat, je rentre dans le salon, je referme bien ma baie vitrée, je cours vers le chat qui loi, était retourné se coucher tranquilement. Je l'attrape, le met devant sa caisse et... Il se barre et se met sous le canapé. Je l'attrape par la queue et je le refous devant sa caisse et la il y rentre tranquilement et se remet à dormir. J'attrape 2/3 vetements que j'enfile, mon téléphone et direction la porte d'entré. La porte a coté de la mienne d'ou viens l'incendie à disparu sous la fumé... Meme avec la lumière du couloir j'y vois rien du tout. Je descend les 2 étages et j'arrive devant l'immeuble et tous les gens étaient dehors.

 

On a attendu les pompiers, 3 camions en tout. 45 minutes pour éteindre le feu. La personne chez qui le feu s'est déclanché est arrivé près d'1h30 apres le début. Vers 17h je suis monté dans l'immeuble avec les pompiers pour voir si je n'avais pas eu de dégats. Sur le palier, les murs étaient noir et l'odeur attroce. J'ai pu voir les dégats chez la personne. Elle n'a plu d'appartement. Toutes les pièces ont été touché ou presque une chambre collé a mon appart à partiellement pris feu ce qui, a sauvé mon appart. Aucun dégats dans le miens. Je pensais à cette femme qui a tout perdu. D'ailleur c'est fou comme la peur nous rend éguiste sur le moment et comme la vue de nos biens intactes nous rendent notre pensée collective pour les autres.

 

Voila un samedi après midi bien rempli, il faut s'habillé, comme ci de rien n'était pour sortir le soir.

Posté par mathieu91390 à 09:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 février 2011

Etre aigri qui croyait prendre...

Avoir eu une déchirure à l'âme nous rend insensible. Rien ne nous atteint, les choses comme les sentiments glissent moi sans une trace. Quand on a se pouvoir, on en abuse à volonté... Une se moque du monde entier, on l'insulte copieusement, on baise les gens sans prénoms... 

J'essaye d'être sensible, mais je sais pas pourquoi je n'y arrive pas. Je cache mon échec par de l'ironie, je cache mon coeur de pierre sous une insouciance contrôlée. Je crois en faite que je suis pas encore guéri... 

Je suis tellement pas guéri que parfois je pense à ma vie d'avant... mon pathétisme dans les bars, mon impuissance envers les humains, mon impossibilité à contrôler ma tête lorsque celle ci est plongée dans la cuvette des toilettes.

Je me sens plus objet que la vie manipule que vrai être humain... 

 

J'ai l'impression que je me pique avec une aiguille pour savoir si je suis encore vivant... 

Posté par mathieu91390 à 21:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 janvier 2011

Il y a 2 ans... Jour pour jour..

Dans ma main droite, ma pinte de bière. Dans la main gauche, un shooter de vodka. J'avale cul-sec mon shooter et je descend la moitié de ma pinte d'un coup. Cela fait la 8ème fois que je répète ce rituel dans la soirée. Je n'arrive plu à pense. Mon âme se vide au fur et a mesure que je me rempli d'alcool. Je suis livide, je deviens transparent au fil de la soirée. Elle ma dit plus tot dans la soirée que c'était fini entre nous. La semaine prochain j'irai lui rendre ses affaires et récurer les miennes. Je la reverrai plus jamais.
J'ai le regard vide. La tête dans la cuvette des toilettes. La femme de ménage gronde derrière la porte. Cela fait maintenant 20 min que je rend tout ce que j'ai avaler. Comme mon histoire, 6 ans de vie qui finissent dans le tourbillon de la chasse d'eau. Je n'ai plus rien à rendre. Je suis enfin aussi vide que mon cœur.

Regarde toi! Tu ne marche plus droit. Regarde toi! Le bonheur tu n'as plus droit.
1h du matin, boulevard saint Germain. Tu t'appuie sur les murs, tu regarde les gens heureux. Tu as tellement mal. Tu crois que tu es malheureux? Mais ce n'est que le début mais ca tu ne le sais pas. Pensé à elle te donne la nausée, et tu pensera à elle encore pendant plusieurs mois... La route que tu as mis des années à construire n'es plus. Tu es face à un gouffre, un trou béant. Que vas tu faire? Pourquoi ferme tu les yeux? Pourquoi t'approches tu si près du bord? Pourquoi vient tu de disparaitre dans le trou. Tu sais que tu mettra des mois et des mois à remonter. Si toute fois tu remonte... Tu n'es plus, tu viens de disparaitre. Tu n'es plus, ton cœur s'arrete...

Posté par mathieu91390 à 13:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]