10 février 2011

Etre aigri qui croyait prendre...

Avoir eu une déchirure à l'âme nous rend insensible. Rien ne nous atteint, les choses comme les sentiments glissent moi sans une trace. Quand on a se pouvoir, on en abuse à volonté... Une se moque du monde entier, on l'insulte copieusement, on baise les gens sans prénoms... 

J'essaye d'être sensible, mais je sais pas pourquoi je n'y arrive pas. Je cache mon échec par de l'ironie, je cache mon coeur de pierre sous une insouciance contrôlée. Je crois en faite que je suis pas encore guéri... 

Je suis tellement pas guéri que parfois je pense à ma vie d'avant... mon pathétisme dans les bars, mon impuissance envers les humains, mon impossibilité à contrôler ma tête lorsque celle ci est plongée dans la cuvette des toilettes.

Je me sens plus objet que la vie manipule que vrai être humain... 

 

J'ai l'impression que je me pique avec une aiguille pour savoir si je suis encore vivant... 

Posté par mathieu91390 à 21:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Etre aigri qui croyait prendre...

    et si tu profitais tout simplement de ta nouvelle relation amoureuse en regardant droit devant toi sans te poser de questions?
    Le passé, c'est le passé! souris!

    Posté par engiecat, 11 février 2011 à 10:31 | | Répondre
  • Je comprends tout à fait, le fait d'être transparent n'arrange rien on est un fantôme dans la société, on voudrait se prouver qu'on est encore là, ou en partir définitivement. On ce dit qu'on est stupide d'avoir été heureux et que ça n'a servi a rien. Je comprends parfaitement ta comparaison de l'aiguille, mais pour moi ce n'était pas une comparaison ni une aiguille.

    Posté par Yunassey, 09 juillet 2011 à 13:50 | | Répondre
Nouveau commentaire