17 juin 2011

A la recherche de "moi" ...

Je suis assis sur mon balcon, un verre de Tullamore Dew dans une main et une clope dans l'autre. Je regarde le soleil se coucher dans ce ciel grisâtre avec mes lunettes de soleil. J'ai rompu avec ma petite amie... C'est la 3ème que je sors de ma vie ainsi...

 

Je n'arrive plu vraiment à savoir qui je suis. Je ne sais même plu que j'étais. Je contemple mon échec. Ma vie sentimentale est un champs de ruine, ma vie familiale aussi, je ne parle plu à ma mère depuis le mois de Février, mon père ma raconté qu'il avait pensé en finir. Quand je lui ai montré mon poignet droit, il est devenu tout blanc. Je pense qu'il a compris tout ce qu'il pouvait perdre, ca l'a refroidi... Enfin j'espere. Mon frangin est sur sa lune, il redescend sur Terre de temps en temps pour faire la moral sur des évenements qui ont plus de 2 ans maintenant.

Je ne sais pas si je suis un gros con qui essaye de se faire passé pour un gentil ou bien un vrai gentil qui se donne un peu de consistance en essayant de jouer le méchant... 

 

Il est bientôt 22h. Je rentre chez moi car mon téléphone vient de sonner. C'est l'infirmière qui m'envoi un message pour savoir ce que je fais. Je lui explique que je discutais avec mon chat sur la relativité d'Einstein... Ah oui je vous ai pas raconté. D'ou sort l'infirmière? Une fille qui ma rajouté par erreur sur Facebook. Elle s'est trompé de Mathieu... acte aussi anodin que virtuel. Elle est gentille douce, me pose pleins de questions sur ma vie... Elle rentre sur Paris la semaine prochaine. 

 

Je vais enfin rencontrer quelqu'un de compétant pour me passer le fameux pyjama trop grand qu'on attache dans le dos... 

Posté par mathieu91390 à 21:21 - Commentaires [7] - Permalien [#]


Commentaires sur A la recherche de "moi" ...

    Tullamore Dew on se refuse rien. A ton chat tu devrais plutôt lui parler de la théorie de Schrödinger :p
    Bon à la réponse a la question de "je sais pas qui je suis" moi je dirait un gentil connard haha!
    Le fantasme de l'infirmière bientôt à ta porté hannn

    Posté par Domino, 17 juin 2011 à 21:28 | | Répondre
  • Bien évidement, ce blog va reprendre du service

    Posté par Mr Connard, 17 juin 2011 à 21:28 | | Répondre
  • ça me fait penser au livre "quand souffle le vent du nord" de Daniel Glattauer!

    Posté par engiecat, 17 juin 2011 à 21:31 | | Répondre
  • J'avais entendu parler de ce livre mais je l'ai jamais lu, c'est un peu comme "la lettre" de Renan Luce (j'adore le thème de cette chanson ^^ c'est trop romantiiiiiiiiiique !!!

    Posté par Domino, 18 juin 2011 à 19:28 | | Répondre
  • Ah cool, j'aurais un compagnon de chambré dans l'HP (non pas Harry Potter ni la marque de pc, hein?)
    Allé haut les cœurs de toute façon dans un peu plus d'1 an on est tous mort, on va pas s'emmerder a déprimer! (et c'est moi qui dit ça^^)

    Posté par Yunassey, 09 juillet 2011 à 14:22 | | Répondre
  • bin et la suite alors? on attend nous

    Posté par Nina, 30 juillet 2011 à 11:35 | | Répondre
  • C'est un peu étrange, de s'attarder sur la vie de quelqu'un qu'on ne connait pas, pourtant j'ai lu tes derniers articles et je continue, sans trop savoir que commenter, sans trop même y penser; et puis, je tombe sur cette phrase :

    "Je ne sais pas si je suis un gros con qui essaye de se faire passer pour un gentil ou bien un vrai gentil qui se donne un peu de consistance en essayant de jouer le méchant..."

    J'ai l'impression que quelqu'un a greffé la moitié de mon cerveau (dit comme ça, ce n'est pas très flatteur, déjà que l'entier vaut... ce qu'il vaut...), incluant mes tergiversations psychologiques de ces derniers mois.
    Si ça peut te rassurer, je pense que nous ne sommes heureusement pas si manichéens.
    Mais tu n'es pas le seul à te le demander.
    Je pense toutefois que la vraie question est : "A t'on envie d'être "gentil", et tomber sans arrêt de haut, donner sans arrêt plus que ce que l'on reçoit et continuer à sourire en pensant que ce n'est pas grave.
    Ou a t'on envie d'être des cons, se fermer à tout contact sincère, se murer dans un égoïsme qui dépasse le simple "moi d'abord" en "seulement moi"?
    A mon avis, il faut les deux pour constituer une personne relativement bien dans ses basques.
    Le tout est de savoir tirer la carte à propos, ne pas se mettre à aider ceux qui s'en foutent, et se foutre de ceux qui nous aident.

    Posté par Chupee, 25 octobre 2011 à 13:11 | | Répondre
Nouveau commentaire